Un essaim ?

Un essaim s’est installé chez vous. Que faire ?Un essaim

Essaim ou colonie installée ?

1 – L’essaim s’est posé en votre présence ou depuis moins d’une journée

2 – l’essaim s’est posé depuis plusieurs jours et a construit des rayons de cire

Dans le premier cas, la plupart du temps, il ne manifeste aucune agressivité, par précaution
tenez vous en éloigné de cinq mètres et évitez de vous trouver dans la trajectoire de vol des abeilles.

Dans le second cas, soyez plus prudent, une colonie d’abeilles installée a un comportement défensif
plus marqué.

Qui appeler ? Un apiculteur si vous en connaissez un, les pompiers ou une société spécialisée.
Les pompiers ne se déplaceront que si l’essaim est supposé représenter un danger collectif donc sur un  lieu public,
par contre, ils peuvent vous communiquer les coordonnées d’apiculteurs qui se sont déclarés.

Combien cela coutera-t’il ?
Les sociétés spécialisées et les apiculteurs professionnels vivent de leur activité, il est logique et juste
qu’ils facturent leurs services. Un minimum de 80 à  100 Euros est à  envisager.

Un apiculteur amateur ou apiculteur non-professionel peut vous l’enlever gratuitement, il peut également
vous demander un dédommagement ou une rétribution  (s’il est immatriculé au registre des entreprises),
ou bien refuser de vous aider – pourquoi ?

  • La saison de l’essaimage correspond  à  la période de travail maximale de l’apiculteur, autrement dit,  il peut avoir beaucoup d’autres choses à  faire à  son rucher.
  • Il peut s’agir d’un nid de guêpes et non pas d’abeilles, son déplacement lui côte et ne lui apporte aucune compensation.
  • La récupération de l’essaim peut s’avérer difficile et sans bénéfice pour l’apiculteur (cheminée, endroit très difficile  d’accès…), voir ci dessus.
  • L’intervention peut être dangereuse (travail en hauteur sans équipement adéquat). A ce propos, n’exigez pas de l’apiculteur  qu’il risque sa vie.
  • En fin de saison d’essaimage, l’apiculteur n’a peut-être tout simplement plus de ruche pour accueillir un nouvel essaim.

Dans tous les cas, avant l’intervention, assurez vous de  sa gratuité ou de son prix éventuel.
Ce service est la plupart du temps gratuit, pensez alors à  remercier l’intervenant en lui achetant un pot de miel.

Si vous pouvez assister à  la récupération de l’essaim (en sécurité), profitez des explications de l’apiculteur,
cela vous donnera peut-être l’envie d’être des nôtres, pour ma part c’est ce qui m’est arrivé (Le rédacteur).

L’Abeille Lorraine vous propose un service « essaims », en mettant sur ce site les coordonnées des apiculteurs qui se sont proposés.

 

Les commentaires sont fermés