Les ruches

Le choix est limité – trois modèles sont courants en France : les ruches Dadant, Langstroth et Voirnot.
ruche_langstroth

 

La « Langstroth » est une ruche surtout utilisée par les professionnels, c’est une ruche divisible (conduite particulière) et les hausses à  miel sont lourdes à  manipuler.

 

 

 

ruche_dadant

La « Dadant » est la ruche la plus utilisée en France, elle a beaucoup de qualités pour l’amateur comme pour le professionnel, sa popularité (elle a même fait l’objet d’une norme AFNOR) a permis sa fabrication en grandes séries et lui vaut de bénéficier de toutes les innovations. On peut la trouver en « divisible ».ruche_nicot

La ruche Dadant existe aussi en matériau plastique (ici un modèle divisible) :

 

 

 

ruche_voirnot

La « Voirnot », ruche Lorraine de par son inventeur est adoptée dans sa région d’origine mais aussi en Belgique et dans nos régions montagneuses, qui paraît plus adaptée aux hivers rigoureux. Elle aussi peut être divisible.

 

 

 

Choisir d’autres types de ruches risque de vous causer des déboires, soit parce qu’elles ne sont pas adaptées à  une apiculture moderne soit parce les composants (cadres – planchers …) sont difficiles à  trouver dans le commerce.
Les ruches complètes sont fournies avec une seule hausse (magasin à  miel), n’hésitez pas à  en acquérir une deuxième pour chaque ruche.
Le prix ? Incluant une deuxième hausse : comptez environ 120,00 €.

Un conseil : N’ayez qu’un modèle de ruche.

 

Images empruntées aux catalogues des fournisseurs indiqués dans l’article « Les fournisseurs »

Les commentaires sont fermés